Pages Menu
Categories Menu

Posted on Juil 6, 2017 in Anniversaires Paris, Bar, Sortir à Paris

DIY : faire sa bière

DIY : faire sa bière

Dans le palmarès du Do It Yourself, on a entendu parler de la tendance : confectionner soi-même de la bière à la maison. C’est pourquoi Intripid a décidé de réaliser, pour vous, un petit guide en vous énumérant les étapes de fabrication de cet alcool.

Armez-vous d’amidon et surtout de patience !

 

 

DIY : Faire sa bière à la maison #1

 

Etape 1 : Ingrédients et ustensiles vous seront utiles 

 

F

DIY Faire sa bière : Ingrédients & ustensiles vous seront utiles

Pour commencer, munissez-vous d’une marmite de plus de 5L, une ou deux passoires à mailles très fines, un entonnoir, une spatule et des bouteilles vides. Par dessus tout, procurez-vous un kit de brassage comprenant entre autre  marmite, seau, fourquet (pour brasser), thermomètre, densimètre, barboteur, capsules, capsuleuse… Vous aurez aussi besoin d’une passoire, d’un entonnoir et de bouteilles vides !

Ouvrez vos placards et lancez-vous à la recherche de céréales malt, de levure et de houblon (tout ce qu’on a chez soi, bien évidemment !).

Plus sérieusement, la bière est fabriquée à partir de 4 ingrédients : le malt (des céréales germées, séchées, et concassées), le houblon (une plante grimpante qui donnera amertume et arômes à la bière), la levure (permettant la transformation du sucre en alcool et en CO2) et l’eau.

 

Etape 2 : Désinfection des matériaux

 

Monsieur Propre

DIY Faire sa bière – Désinfection des matériaux

 

L’hygiène est primordiale lorsqu’on brasse : la moindre imprudence pourrait déclencher une infection de la bière et en altérer sérieusement le goût !

Tout d’abord, diluez le désinfectant (disponible dans le kit de brassage) avec de l’eau dans un grand récipient. Plongez les ustensiles du kit de brassage dans le mélange pendant la durée indiquée sur le flacon. Ensuite, rincez le tout avec de l’eau froide.

 

Etape 3 : L’empâtage

 

Remplissez une marmite de la moitié du volume de bière attendu, ajoutez le malt lorsque l’eau atteint les 70°C et mélangez pour éviter la formation de grumeaux. On appelle ce mélange la maische.

Maintenez la cuisson pendant une heure à température constante (entre 63 et 68°C) tout en remuant régulièrement.

 

Etape 4 : Le Lavage

 

Dans une autre marmite, chauffez une quantité d’eau équivalente à la moitié de la quantité de bière souhaitée à 78°C. Disposez une passoire à mailles fines sur une marmite et versez-y la maische.

Versez avec précaution et de manière homogène l’eau chauffée à 78°C sur le contenu de la passoire (les drèches).

 

Etape 5 : L’ébulilition

 

Enlevez la passoire contenant les drèches. Le liquide obtenu s’appelle le moût.

Portez le mélange à ébullition jusqu’à ce qu’il mousse puis réduisez le feu et remuez avant d’ajouter un tiers du houblon.

Au bout de 30 minutes, ajoutez la même quantité de houblon et répétez l’action au bout de 45 minutes.

 

Etape 6 : Le refroidissement

 

Pour refroidir le mélange, disposez la marmite dans une bassine remplie de glaçons. Vous devez attendre qu’elle atteigne 21°C. Versez le moût dans le seau de fermentation et incorporez-y la levure. Remuez l’ensemble.

Remplissez le barboteur de solution désinfectante jusqu’à mi-hauteur et disposez le sur l’ouverture du seau prévue à cet effet : lorsque des bulles apparaissent dans ce liquide, cela signifie que les levures sont en plein travail et que la fermentation est lancée !

Laissez fermenter deux semaines.

 

Etape 7 : La mise en bouteille

 

DIY Faire sa bière - La mise en bouteille

DIY Faire sa bière – La mise en bouteille

 

 

Diluez trois cuillères à soupe de sucre dans 25 cL d’eau, laissez refroidir quelques minutes et versez le tout dans seau de fermentation. Laissez à nouveau fermenter pendant deux semaines.

Lors de la mise en bouteille, veillez à bien désinfecter tout le matériel utilisé.

Mettez au frais pendant 24h, et bonne dégustation !

 

 

DIY : Faire sa bière avec la Beer Fabrique #2

 

Découvrez la Beer Fabrique !

Découvrez la Beer Fabrique !

 

Faire sa propre bière comme à la maison est possible à Paris. L’équipe Intripid a testé la Beer Fabrique et on vous assure que vous passerez un bon moment entouré de passionnés de houblons.

Vous choisirez votre recette de bière parmi 7 : IPA, Pale Ale, Triple, Abbaye, Blanche, Porter… Il y en a pour tous les goûts !

Les brasseurs de la Beer Fabrique vous gronderont si vous dites « bière blanche, brune ou blonde ».

A La Beer Fabrique, on ne distingue pas les bières que par leur couleur : il existe 3 grands styles de bières :

  •  Bières de fermentation basse ou Lagers : fermentation entre 8 et 12 °C
  • Bières de fermentation haute ou ales : fermentation entre 18 et 22 °C
  • Bières de fermentation spontanée ou lambics : des levures sauvages présentes naturellement dans l’air environnant viennent se déposer sur le moût (fermentation entre 18 et 20 °C).

La bière Ale

Ale 1

 

Tout d’abord, on trouve « l’Ale ». Majoritairement utilisé comme un terme générique pour désigner les bières de fermentation haute, il désigne par ailleurs les bières blondes, britanniques et sans mousse. Ce sont les plus anciennes bières.

La bière Lager

Lager

La bière Lager est la deuxième branche principale de la famille des bières ; elle désigne les bières de fermentation basse. C’est la bière la plus consommée aujourd’hui.

La bière Pils

Pils

 

La « pils » est une bière de fermentation basse légèrement amère et blonde dorée. Elle possède environ 5% de volume de l’alcool et se voit très froide. Elle doit sa popularité à son caractère très désaltérant.

La bière d’Abbaye

Bière d'abbaye 1

La bière d’abbaye est de fermentation haute, forte en goût (malt) et parfois fruitée.

La bière Trappiste

Trappiste 1

Les bières trappistes, tout comme les prédécentes, sont fabriquées dans une abbaye. Elles sont de fermentation haute et possèdent une forte teneur en alcool (6 à 12%). En termes de goût, elles sont légèrement amères et sont souvent de couleur blonde ou brune. On note également qu’elles sont refermentées lors de leur mise en bouteille.

La bière Blanche

Bière blanche

La bière blanche se distingue des autres bières par les ingrédients supplémentaires qu’elle contient. En effet, le blé lui donne une apparence laiteuse voilée et le froment et les épices créent un goût unique. Elles sont de fermentation haute et sont refermantes en bouteille d’où le voile trouble énoncé précédemment.

La bière Lambic

Bière Lambic

 

Les lambics sont des bières belges de fermentation spontanée dans la mesure où aucune levure n’est ajoutée; c’est la période de refroidissement à l’air libre qui provoque la fermentation. Très acide mais sans mousse, cette bière est unique.

La bière Gueuze

Gueuze

La gueuze est le résultat d’un mélange de lambics jeunes (moins d’un an) et de lambics vieux (trois ans). A la différence de la bière lambic, elle subie une seconde fermentation en bouteille, ce qui en fait une boisson pétillante au goût typique d’aigre doux; elle est très désaltérante et doit donc se boire très fraiche.

La bière Krier

Bière Kriek

La krier fait partie des bières de fermentation spontanée mais a la particularité d’être fruitée. On l’obtient en faisant macérer des cerises dans des fûts de chêne où fermente du lambic. Après neuf mois de fermentation, on procède à la mise en bouteille. Une nouvelle période de maturation se produit juste ensuite.

De bons retours de clients, une très belle expérience à tenter sans plus attendre ! Ils sont à Nation….

353 vues